La chronique de Pascal Rueff. Et si l’option nucléaire renvoyait la performance temporelle de Lascaux aux oubliettes ?